Vous ne connaissez  pas la chrono nutrition ?  il s’agit de consommer des aliments au meilleur moment de la journée, en synchronisant les besoins nutritionnels avec l’horloge biologique interne, en lien avec notre physiologie.

 

Notre corps selon l’heure de la journée, sécrète des enzymes digestives spécifiques. D’où l’intérêt, de consommer certains aliments selon l’heure à laquelle leur enzyme est fabriquée.

 

Voyons dans le détail :

 

Le matin : une protéine animale ou végétale, le matin est judicieux, si on veut favoriser la synthétisation des neurotransmetteurs, tel que la dopamine par exemple.

Le matin c’est là où on enregistre un pic de cortisol (à partir de 6 h), puis l’insuline qui va mettre en action les sucres lents nécessaires à l’énergie. En mettant des glucides au petit déjeuner, on va augmenter encore la glycémie du sang et créer une alternance d’énergie puis de fatigue. En résumé, le matin,  consommer des glucides en faible quantité.

Les lipides auront toute leur place, dans un petit déjeuner équilibré, il devra contenir des acides gras nécessaires aux membranes cellulaires : beurre cru, huile de coco, fromage ou fruits oléagineux.

 

Le midi : c’est le repas idéal pour les protéines qui sont très bien digérées car notre corps fabrique à ce moment là des protéases (enzymes de digestion des protéines). Evitez de décaler ce repas surtout pour les insomniaques  (fin maximum 14 heures). Une source de glucides (semi-complètes de préférence), permettra une énergie constante jusqu’à la fin de la journée. Les lipides quant à eux, seront à consommer avec modération, car nous ne synthétisons plus le cholestérol, après 14 h, aussi tout le surplus de lipides sera stocké.

 

16h/17 h : les fruits de saison, doux pour les personnes acidifiées (pomme, poire) apporteront les sucres rapides, qui aideront à garder de l’énergie et à favoriser la transformation de la sérotonine en mélatonine  active, en fonction de la luminosité.

 

Le soir :

 

Les protéines ne sont pas conseillées le soir, car nous fabriquons peut d’enzymes pour les digérer. Cependant, si nécessaire, une protéine en plus faible quantité et légère, comme les viandes blanches ou le poisson, les protéines végétales peuvent être consommées.

Les glucides sont également à éviter au maximum le soir, pour la même raison que les protéines : notre faiblesse enzymatique à ce moment de la journée. Mais aussi, le passage de notre organisme en anabolisme : stockage de nutriments pour la réparation cellulaire nocturne (à partir de 18 h). En cas de consommation de glucide, l’insuline sollicitée retarde l’action de l’hormone de croissance et empêche l’élimination des graisses et la réparation des tissus.

 

De bons lipides le soir,  vont aider à la réparation cellulaire nocturne. Vous choisirez des huiles (noix, colza…) ou aliments (graines de lin, chia….) riches en oméga 3.

 

La chrono nutrition permet une digestion optimale, régule notre appétit et favorise l’assimilation des nutriments, peu contraignante, elle sera plus facile à pratiquer sur  le long terme.

 

Bien sûr, les légumes (crus et/ou cuits) auront une place de choix le midi et le soir.

 

Vous vous y mettez quand ?!

 

Portez-vous bien !

 

Votre naturopathe.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.