Cette semaine, j’ai eu l’idée de vous faire 2 articles sur le sucre. L’un pour vous en passer…et le deuxième pour vous en servir en cosmétique, et peut être de liquider ainsi, le sucre de vos placards.

 

Tout d’abord, ces effets néfastes principaux : acidification de l’organisme, pro-inflammatoire, addictogène, accélération vieillissement cutané, perturbation de la flore intestinale, inflammation du tube digestif, et il  prépare le terrain au Candida Albican, aux mycoses, provoque une maladie métabolique : le diabète.

Dans ma pratique de naturopathie, je dénonce les effets du sucre à chaque séance, sans le diaboliser pour autant, car il en faut, ne serait-ce que pour faire rentrer les nutriments dans la cellule.

Tout est une question de quantité, mais aussi de qualité.

En ce qui concerne la quantité, quelques bases pour la réduire :

  • Diluez vos jus de fruits (gain de 3 c à café par verre)
  • Diminuez petit à petit le sucre dans vos boissons (café, thé…) et dans vos desserts (éviter les desserts préparés, qui en général contiennent beaucoup de sucre)
  • Evitez les plats préparés en général.

Votre attirance pour le sucre,  diminuera en même temps que votre consommation, et votre palais s’habituera et retrouvera les vraies saveurs, car le sucre (encore lui) les masque.

Pour ce qui est de la qualité :

Après avoir diminuer d’une manière importante le sucre, on peut travailler en parallèle, à avoir de meilleures sources de sucre : sirop d’agave, sucre roux ou mieux : complet (riche en minéraux) et le miel (uniquement dans les boissons, sinon il est indigeste). En parlant de boissons : l’alcool est une source importante de sucre qui assure la fermentation des vins et des bières (surtout les aromatisées), il y en a également bien sûr, dans les cocktails, et pour terminer dans les liqueurs.

Attention aux plats préparés, ils en contiennent énormément.

 

Le sucre et le stress émotionnel :

La consommation de sucre est souvent un phénomène compensatoire,  par rapport à un stress émotionnel, une colère, un ennui…le sport, une activité artistique, la méditation, s’occuper de soi, peuvent  être des dérivatifs intéressants à la prise de sucre.

 

Vous l’avez compris : le sucre dans votre alimentation n’est pas notre ami, diminuez-le !

 

Portez-vous bien !


Votre naturopathe


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.