En gemmothérapie :

Le cassis,  constitue aujourd’hui, indéniablement, un des fleurons de la gemmothérapie.

Le cassis était connu déjà, au XII e siècle, on le retrouve dans les écrits de Hildegarde de Bingen.

Ses vertus sont nombreuses, néanmoins l’une d’elles prédomine : il s’agit d’un anti-inflammatoire majeur puisque il agit sur un large spectre. On note un effet inhibiteur du processus inflammatoire, grâce notamment,  à sa richesse en flavonoïdes.

Voyez plutôt : il est anti-inflammatoire sur :

  • sur la sphère cutanée et les muqueuses (associé à l’orme): urticaires, acné, psoriasis, eczémas.
  • sur la sphère digestive : colites (y compris dans la maladie de Crohn), la gastrite, les hépatites et pancréatites chroniques.
  • sur la sphère respiratoire : asthme bronchique et allergique, emphysème, sinusites, laryngites.
  • sur la sphère articulaire : antirhumatismal de premier ordre en raison de son action proche du cortisone.

Il agit également sur la sphère uro-génitale : le cassis a une action tonique sur les glandes surrénales, il agit sur les insuffisances rénales et la goutte (même chronique).

D’une manière générale, il stimule le métabolisme global, il régule l’immunité, il est antiallergique.

En nutrithérapie :

Le cassis est un des fruits qui contient le plus de vitamine C, de plus, il est riche en minéraux alcanisants (intéressant dans le cadre de l’équilibre acido-basique*) : potassium, calcium phosphore, sodium.

Bref ! Ce fruit à de nombreuses vertus, invitez le dans votre assiette et peut être dans votre jardin où il poussera à merveilles ! 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.