Elle évoque peut être pour vous, un plat riche et lourd. En fait, la choucroute (non agrémentée de saucisses) est peu calorique. Facile à digérer, elle possède des qualités nutritionnelles exceptionnelles. Riche en fibres, elle a conservé ses minéraux et vitamines (notamment la C), grâce à la lacto-fermentation (méthode ancestrale).

La choucroute se conserve plus d’un an.

La lacto-fermentation :

Le chou est finement émincé et placé dans une saumure, dans un bocal à l’abri de l’air . Ce sont les conditions idéales pour que les bactéries lactiques, naturellement présentes dans les végétaux puissent se nourrir de glucides et se multiplier. Elles produisent de l’acide lactique à l’origine des principaux bienfaits de la fermentation.

Les bactéries éradiquent les bactéries pathogènes et les moisissures. Elles continuent à travailler, puis le milieu s’autorégule, le PH se stabilise,  ainsi que la fermentation. De nouvelles substances et arômes se développent et on obtient un chou avec du croquant et ses qualités nutritives préservées. 

Les aliments lacto-fermentés en général

C’est grâce aux agents pro biotiques, responsables de la fermentation (principalement les lactobacilles), que les produits lacto-fermentés stimulent la flore intestinale et facilitent le travail digestif des intestins, clef de voute du système immunitaire.

La choucroute lacto-fermentée crue :

  • atténue la plupart des inflammations digestives,
  • son jus régule l’acidité de l’estomac. Son action antiseptique en ferait un des meilleurs aliments pour prévenir une candidose,
  • des cures de choucroute crue ou en jus diminue le taux de glucose sanguin des diabétiques par activation les fonctions du pancréas,
  • en cure de revitalisation ou en cas d’infection intestinale, mastiquez 1 à 2 cuillérées à soupe de choucroute additionnée d’un filet d’huile d’olive le matin à jeun, 30 mn avant le petit déjeuner.

D’autres légumes peuvent être lacto-fermentés, d’ailleurs peut être en avez-vous déjà manger ? Les cornichons, olives, sauce soja sont des aliments lacto-fermentés.

Mais aussi : les carottes, betteraves, haricots verts, aubergine, céleri, concombre. Leurs précieuses vitamines sont conservées et d’autres apparaissent comme la B et la K.

Mangez les crus ! pour bénéficier de toutes leurs bénéfices

Comment les préparer ?

  • Epluchez les légumes (bio et murs) en bâtonnets, en dés ou en lanières.
  • Préparez la saumure : dans un litre d’eau, faites dissoudre 30 g de sel (2 cuillérées à soupe) et ajoutez des aromates (gingembre, laurier, cannelle, baie de genièvre, graines de carvi, poivre…)
  • Placer les légumes et aromates dans un bocal propre, remplissez jusqu’à 2 cm du bord 
  • Fermer le bocal et laissez 7 jours à température ambiante (mettre une assiette en cas de débordement lors de la fermentation) , puis au frais à 15° pendant 2 à trois semaines.

Comment les utilisez ?

  • en entretien : une cuillérée à soupe de légumes lacto-fermentés en début de repas pour profiter des enzymes digestives ;
  • en cure : pour régénérer ou désinfectez vos intestins (intestin irritable, reflux gastrique, inflammation digestive, parasites intestinaux…) une cuillérée à soupe à chaque repas puis augmenter progressivement à 2 puis 3, pendant une semaine ;
  • Le jus en apéritif ou avec vos jus de légumes à raison d’un verre midi et soir pendant 3 semaines en particulier à l’entrée de l’hiver pour lutter contre les carences en vitamines.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.