L’arthrose est une maladie chronique liée à l’usure douloureuse du cartilage, tissu élastique de couleur nacré qui protège nos os et participe à leur mobilité. Cette maladie apparait surtout après 40 ans, et est liée à l’âge mais surtout à une inflammation chronique (réponse naturelle de l’organisme) et une acidité de l’organisme.
Genoux, hanches et vertèbres sont les endroits les plus souvent touchés.
L’état inflammatoire conduit à un déséquilibre entre la formation et la destruction du cartilage.
C’est aussi une maladie oxydative, car liée à l’inflammation, un phénomène d’excès de radicaux libres se met en place, et s’ils ne sont pas neutralisés par des anti-oxydants, ils endommagent les tissus et cellules.
La présence dans l’alimentation de certains composés, va aider à prévenir et à combattre l’arthrose.

Voici quelques règles succinctes pour commencer cette nouvelle alimentation :

CONSOMMER DES OMEGA 3 :

  • Cuisiner à l’huile d’olive et de colza, riches en oméga 3 (anti-inflammatoire)
  • Eviter les autres huiles : tournesol, mais, pépins de raisins riches en oméga 6 (plutôt inflammatoires).
  • Eviter les graisses trans (laitages, beurre, aliments transformés, Végétaline…)
  • Manger des poissons gras (frais de préférence) riches en oméga 3 mais aussi en vitamine D, 2 fois par semaine.
  • Les œufs : 2 fois par semaine.
  • Les légumes riches en oméga 3 : épinards, mâche, pourprier.
  • Les graines de lin sont une excellente source d’oméga 3, tout en favorisant le transit intestinal.

PENSER AUX EPICES :

  • 2 épices « rois » en la matière : le gingembre et le curcuma.

LES LEGUMES :

  • Les crucifères (chou, brocoli, chou-rave…), poivrons rouges, artichaut….

LES FIBRES :

  • très présentes dans le son de blé, les légumes et les fruits (entiers), les céréales semi-complètes, les légumes secs.

LES ALGUES :

  •  riches en anti-oxydants naturel, elles renferment également beaucoup de calcium (laitue de mer, wakamé, dulse...), associées à une huile d’olive ou de colza, elles seront mieux assimilées.

 

Pour terminer, ce tour d’horizon, je ne saurais trop vous conseiller également, d’avoir un poids de forme, afin de ne pas solliciter davantage les articulations, particulièrement des membres inférieurs (une IMC *de 19 à 25, est un poids normal) et d’opter pour une alimentation basée sur des ingrédients à index glycémique bas.

Portez-vous bien !

Votre naturopathe.

Source : Cécile BERTRAND « la diététique anti-arthrose », Editions Thierry SOUCCARD

 

  • IMC : indice de masse corporel calculé comme suit : votre poids divisé par votre taille au carré

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.