Et si on parlait de saveurs et de formes des aliments et pas que !

En complément de mon article de la semaine dernière sur la diététique chinoise, je vais vous parler de la saveur, de la forme et du pouvoir humidifiant ou asséchant des aliments.

Tout d’abord, la saveur :

Selon la diététique chinoise, il y a 5 saveurs, chacune se dirigeant vers son organe favori, voyez plutôt :

  • L’acide (foie)est un aliment astringent : citron (sauf pour les nerveux), mandarine, tomate …
  • L’amer (cœur) est un aliment qui purge la chaleur, draine le feu, et assèche l’humidité : café, thé, asperge, céleri, rhubarbe, chicorée, pissenlit. Cette saveur, prise en excès, assèche la peau et fait tomber les cheveux.
  • Le doux (rate-pancréas) tonifie, calme, relâche les tensions dans le corps, et est antispasmodique. Cette saveur à un effet de détente émotionnelle et physique : carotte, bœuf, pomme, poire, pomme de terre, riz…
  • Le piquant (poumons), cette saveur fait circuler le sang et les énergies. A utiliser pour les déséquilibres et pour aider à évacuer la toux, le rhume, la bronchite. Elle ouvre également les pores de la peau, ce qui permet de faire sortir les toxines : le piment, l’ail, la ciboule…
  • Le salé (reins), elle ramollit ce qui est dur comme les kystes, les lipomes...Elle fait descendre et aide le transit : les fruits de mer, la choucroute, le canard, le porc.

Le but de la diététique chinoise, est d’équilibrer, le plus possible, ces 5 saveurs. L’insuffisance d’une saveur engendrera un affaiblissement de l’organe ou du système associé. Au contraire, un abus de d’éléments trop riches de ces 5 saveurs, engendrera une surproduction d’humidité, qui produira des mucosités et fatiguera le système rate-pancréas.

Ensuite les aliments humidifiants ou asséchants :

Notre corps est composé de plus de 70 % d’eau, et il est important de la retenir. Pour cela, nous avons besoin d’aliments humidifiants. Dans la médecine chinoise, la rate a pour fonction de produire les liquides organiques. Un excès d’humidité nuit à la rate, si son énergie dysfonctionne, il y a des mucosités (qui se logent dans les poumons) par trouble de transport et de transformation des liquides organiques. L’humidité stagnante peut provoquer des blocages et se répandre dans le corps.

Aliments produisant de l’humidité : les produits laitiers sans exception, les aliments en saveur douce en excès, les sucres, les corps gras, les viandes, les poissons gras, les oléagineux, les agrumes, les légumes et fruits aqueux (poire, pastèque, melon, pamplemousse …).

A noter également les glaces, qui allient le gras et le doux.

Aliments produisant de la sécheresse :

Les oignons, le thé, le sel en excès, les légumes sautés ou grillés, les aromates, les céréales (sauf le blé et l’épeautre), le riz, le gingembre et le mouton.

Le but est d’arriver à un équilibre relatif de ces aliments. Et par exemple, si vous avez des mucosités (expectorations venant des poumons ou de l’estomac, les tumeurs internes ou externes telles que goitre, nodules, abcès ; les mucosités invisibles des organes, entrailles, méridiens, os, muscles, peau, vaisseaux sanguins), veuillez à ne pas consommer trop d’aliments humidifiants.

Sachez aussi que la préparation des aliments agit sur le degré d’hydratation (à la vapeur ou grillé/sauté).

J’en ai fini avec cette suite d’articles, sur certains aspects de la médecine chinoise. J’espère qu’ils vous auront enrichis.

Et maintenant, pensez à la mise en pratique !

Portez -vous bien !

 

Votre naturopathe

Sources : « le grand livre des automassages chinois de Laurent TURLIN et le site internet : Passeport Santé


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.